Homeland saison 6 : ennemie des Juifs et d’Israël et alliée des islamistes et de l’Iran des Ayatollahs !! (‘Ami Artsi עמי ארצי) (fr) (Mis à jour le 19 juin 2018)

Je suis Homeland depuis la saison 1 avec grand intérêt… mais la saison 6 est véritablement une honte et est épouvantablement décevante à plus d’un titre mais quelque chose s’est brisé dans Homeland dans les dernières saisons, et le pire se trouve dans la saison 6…

Le rythme (qui caractérisait si bien la série) est complètement absent, la trame est linéaire et tout est excessivement lent, même les séquences se voulant d’action manquent de punch, d’efficacité, d’adrénaline et de tension, bref on s’ennuie à mourir. La saison 6 de Homeland semble opter pour les contre-jour, les cieux le plus souvent gris et sans lumière, les décors sans couleur, les intérieurs sombres et peu lumineux, le choix des plans est vraiment quelconque, bref, Homeland saison 6, côté réalisation est une véritable catastrophe.

Carrie Mathison dirige une firme juridique pour défendre les musulmans injustement accusés par les autorités américaines (ce qui est complètement absurde : Carrie Mathison n’a aucune compétence légale pour obtenir un tel poste (c’était une agente de la CIA, pas une avocate, ni une juge !))

Saul Berenson est devenu un ardent défenseur de l’accord nucléaire avec le régime des mollahs et accrédite la théorie du complot.

Le lien entre Carrie Mathison et Saul Berenson n’existe plus du tout alors que pendant plusieurs saisons, c’était des amis proches, ils formaient même une équipe, un tandem…

Et c’est tout pour les personnages principaux.

Le couple Mathison / Düring est à peine esquissé en filigranes…

Bref, ce n’est pas brillant du tout !

Côté réalisation, tout est trop lent, trop lourd, trop pénible, on s’ennuie ferme.

De plus, je ne comprends pas pourquoi faire revenir Quinn si c’est pour le flinguer, à nouveau, après… Quinn a survécu et est devenu à moitié chtarbé et handicapé moteur, et il sera tué en fin de saison 6 (ce qui revient, pour lui, à la situation de la fin de la saison 5).

Si l’on se replonge dans la 1ère saison après avoir vu des épisodes de la 6, on voit très clairement la différence au niveau du choix des plans, des réparties, des couleurs et des contrastes, du rythme des épisodes, des coups de théâtre, même la définition de l’image est de moins haute qualité, Carrie Mathison a des cheveux plus gras dans la saison 6 et peut-être même aussi la 5, que dans les saisons précédentes où ses cheveux avaient l’air plus propres et méchés, l’actrice a énormément maigri, ce qui ne lui va pas du tout, et son maquillage et moins bien choisi que dans les saisons précédentes.

Enfin, j’aimerais comprendre… Carrie Mathison était agente de la CIA dans le département anti-terroriste… On ne peut pas lui faire quitter la CIA pour devenir un individu lambda et prétendre que la série continue… L’essentiel des épisodes est axé sur la vie de Carrie, or si elle n’est plus à la CIA et ne combat plus le terrorisme, la série n’a plus du tout la même trame !

Les coups de théâtre (comme Homeland en avait le secret) sont, dans cette saison, tout sauf surprenants, tout y est ultra prévisible, mais ce n’est pas là le plus grave, même si c’est déjà en soi problématique pour accrocher le spectateur… Ce qui est grave, c’est le propos de cette saison :

Le sujet de Homeland n’est plus la lutte anti-terroriste. La menace terroriste n’est plus portée par les islamistes mais par les services secrets des Etats-Unis et le Mossad !

Le terrorisme islamiste, dans cette saison, n’est rien d’autre qu’une invention du FBI, de la CIA et… du Mossad (!!) créée dans l’unique but de stigmatiser les musulmans. La menace de l’Iran nucléaire est une élucubration d’Israël (alors que dans la réalité, les pays arabes du Moyen-Orient, les Etats-Unis et Israël sont d’accord sur l’existence bien réelle de cette menace), les Juifs vivant en Judée et en Samarie (appelées « Cisjordanie » ou « territoire occupé » dans la saison 6 de Homeland) sont copieusement insultés par Saul Berenson qui rend visite à sa sœur et qui balance des inepties à la pelle contre l’Etat d’Israël dont il va jusqu’à contester la légitimité. Le régime totalitaire iranien est présenté comme super correct et fait tout pour aider le monde, selon la saison 6 de Homeland, c’est Israël qui propagande pour le diaboliser (!!!)

Il est d’ailleurs intéressant de constater que, dans cette saison 6, les alliés traditionnels des Etats-Unis sont les salauds et que les ennemis des Etats-Unis ne sont, en fait, pas des ennemis…. en d’autres termes, les ennemis de mes ennemis sont mes ennemis. La cible à abattre est précisément celle qui a toujours été un allié précieux des Etats-Unis et désormais de l’Europe dans la lutte anti-terroriste : l’Etat d’Israël, et non plus le régime tyrannique, islamiste et terroriste des Gardiens de la Révolution Islamique  ! Dramatique inversion de la réalité !

La série se saborde elle-même avec l’énorme baisse de rythme dans les épisodes et le discours dégueulasse arguant que les musulmans sont persécutés par les non-musulmans, suivant la rhétorique vicieuse et bien connue des islamistes. De mon côté, je me suis efforcé de continuer à voir les épisodes, je me disais que c’était les propos de Carrie Mathison et que, de son point de vue, défendre indistinctement tout ce qui est musulman paraissait logique étant donné que Brody, qu’elle a aimé, était musulman et qu’elle a quitté la CIA pour créer, du coup, un organisme défendant les musulmans (saison 5 et 6) et donc, quelque part, à travers eux, Brody (qui pourtant était un vrai terroriste puisqu’il avait sa ceinture d’explosif qu’il avait tenté d’activer). Mais je pensais qu’étant donnés les liens entre elle et Brody, Carrie Mathison n’était, du coup, pas très objective sur la question.

Mais j’ai bien vite vu qu’à mesure que les épisodes avançaient, Carrie n’était pas la seule à être dans le déni, la série elle-même présente la lutte contre le terrorisme islamiste comme une invention créée pour stigmatiser les musulmans (un agent du FBI qui fabrique des coupables musulmans pour les faire plonger), les propos de Saul Berenson selon lesquels les vrais fouteurs de merde, c’est l’Occident et les Israéliens et qui présente à son tour les musulmans comme les victimes de stigmatisation, il défend l’accord nucléaire avec le régime totalitaire des ayatollahs iraniens, convaincu que ce sont de bons gars qui respectent l’accord nucléaire et n’ont jamais eu l’intention d’obtenir l’arme nucléaire, qu’il s’agit d’une invention du Mossad… Et ce propos se retrouve et est martelé  dans tous les épisodes de la saison !!!

On nage en plein dans la théorie du complot antisémite sur une « conspiration américano-sioniste » si chère aux antisémites de tous bords, et notamment, parmi eux, les islamistes dont elle émane essentiellement…

A cela s’ajoutent une séquence plus que douteuse où Saul obtient une arme et des faux passeports israéliens ainsi que des diamants clandestinement dans l’arrière-boutique de Juifs à Brooklin (magouilles = Juifs?). On ignore à quoi servent ces passeports, cette arme et ces diamants, ce n’est pas expliqué dans la série, mais ça fait un peu le trip magouilles clandestines…

Le propos de la saison est ultra clair et fait réellement dégueuler !

Mandy Patinkin, l’acteur qui joue Saul et qui est producteur dans cette saison a déclaré que « Nous faisons partie du problème (…) Si vous regardez la chose dans sa globalité, surtout cette saison, la sixième saison, vous verrez qui sont vraiment les mauvais… »

Pourquoi un tel revirement dans la série ? Comment une série qui doit son existence même à Israël (Gideon Raff est un réalisateur israélien qui a créé la série ‘Hatufim, Homeland en est l’adaptation U.S., Homeland a eu de nombreuses séquences tournées en Israël, Gideon Raff se trouve être également l’un des producteurs exécutifs de la série Homeland) peut tuer sa propre mère, comment elle peut développer ce complexe d’œdipe ?

On peut ou non être d’accord avec l’analyse d’un Etat, encore faudrait-il s’appuyer sur des preuves solides et tangibles, concernant l’accord nucléaire avec les mollahs, mais concentrer tout une saison sur l’implication de ce pays dans la prétendue manipulation, la prétendue désinformation, la prétendue malveillance, et la prétendue hostilité gratuite et intentionnelle, l’accuser de tout ce dont ses ennemis traditionnels l’accusent, notamment de vol de terres, de nettoyage ethnique, etc, générer des situations censées mettre en lumière la malhonnêteté de ce pays et des Juifs (qui en sont une composante majoritaire depuis plus de 3 000 ans), c’est un peu fort de café et cela démontre un acharnement viscéral, un entêtement, une obsession, dirigé contre l’Etat juif, l’Etat hébreu… Et aussi ce qu’il incarne et implique concernant les Juifs du monde entier.

Cette obsession maladive de cette saison 6 à vouloir salir, traîner dans la boue, un Etat (Israël) et un peuple (le peuple juif) qui sont déjà la cible d’attaques permanentes et outrageusement mensongères a quelque chose d’épouvantablement laid, de fondamentalement lâche, et de profondément dégoûtant. Le fait même que, de bout en bout, à aucun moment, ce discours de cette saison ne soit remis en question implique un martelage censé imprimer, graver, le propos dans l’esprit des spectateurs.

La série a-t-elle fait l’objet de menaces de la part d’islamistes ? Je sais que l’on peut penser que c’est moi qui, cette fois, me lance dans une théorie du complot, sauf que les islamistes menacent des vies et souvent les prennent, pour obtenir ce qu’ils veulent, et ça, ce n’est pas une invention, ni même une simple théorie (Salman Rushdie, le Commandant Massoud, Anouar el-Sadate, l’attentat de Charlie Hebdo, de Nice, celui du Bataclan, de l’Hypercacher, de la rue des Rosier, etc…, etc…, etc…).

Le fait que Homeland ait pris un virage à 180 degrés dans cette saison 6 n’est pas non plus une invention, beaucoup de médias outre-atlantique l’ont constaté. La série Homeland avait été d’ailleurs insultée et conspuée par les islamistes pendant ses saisons précédentes. Lors de la saison 5, les graffitis écrits en arabe dans les épisodes de la série dénigraient la série ! Il est clair que la série a subit énormément d’attaques de la part des islamistes à différent niveaux justement pour museler son ton trop ferme à leur encontre.

 

La question, c’est donc pourquoi, et comment, elle, dont le propos était sans équivoque et sans concession face au terrorisme dans les 5 premières saisons, a-t-elle pu se renier de manière aussi extrême ?…

Peut-être la série a-t-elle reçu des « conseils » pour « équilibrer » le propos afin de ne pas être taxée d’ « islamophobie » et donc de faire une (ou plusieurs) saison(s) où les musulmans sont dépeints comme les victimes des non-musulmans dans le cadre de la lutte anti-terroriste (alors que les attentats sont bien perpétrés par des musulmans, même si tous les musulmans ne sont pas forcément des terroristes)…

Ce que l’on peut affirmer, c’est que les responsables de la série Homeland s’étaient engagés auprès de la chaîne ShowTime pour produire d’autres saisons. Il n’était probablement plus possible de reculer, de renoncer à une saison 6, même si elle devait remettre en cause la série en se trahissant elle-même.

 

 

Finalité, j’ai foutu le coffret Blu-ray que j’avais acheté à la poubelle. Je ne veux même pas le revendre, je refuse de me faire du fric en participant à cela, en diffusant le coffret cette saison. Je refuse de participer à sa diffusion à quelque niveau que ce soit.

Je ne sais pas si je suivrai Homeland pour sa saison 7. Je ne sais pas si je regarderai les nouvelles saisons de cette série. Je ne suis plus sûr d’en avoir envie. Le nouveau Homeland a trop de défauts et son discours est devenu profondément mensonger et abject.

Pour autant, si la série se rattrapait à tous niveaux à la saison 7, ça ne se remarquerait même pas qu’il me manquerait une saison car à la fin de la saison 5, Quinn est laissé pour mort et à la fin de la 6, il est mort. Lorsque les personnages diront « Ah, depuis la mort de Quinn… », ça pourrait très bien se rattacher à la fin de la saison 5.

 

 

MISE A JOUR 19 juin 2018 : La saison 7 poursuit sur la lancée de la 6. Cette fois, le complot n’est plus américano-sioniste, mais seulement américano-américain. La présidente elle-même est impliquée dans ce complot gigantesque dont l’objectif est la destruction des Etats-Unis depuis l’intérieur !

Le 1er épisode est épouvantablement long et lent, que de la parlotte aucune action, aucune explosion, aucun suspens, aucune émotion, rien  (même chose à l’épisode 9) !

Saul ne fait plus partie de la CIA, la série qui traitait de l’anti-terrorisme a changé de registre, nous sommes à présent dans les méandres des couloirs juridiques et administratifs.

Les dialogues sont monocordes, c’est soporifique à un degré que vous n’imaginez pas !

Dans une interview, Claire Danes (l’actrice qui incarne Carrie Mathison et qui co-produit la série) a déclaré que la 8ème saison serait la dernière de la série.

 

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.