Le plan de paix de Trump au Moyen-Orient prend forme, et il n’est pas bon pour Israël ! (Stephen M. Flatow)

Titre original 1 : Trump’s Mideast peace plan takes shape—and it’s not good
Titre original 2 : Trump’s Mideast Plan Is Bad for Israel
Date de publication 1 : 14 novembre 2017
Date de publication 2 : 15 novembre 2017
Auteur de l’article : Stephen M. Flatow
Site de publication 1 : Jewish News Service (JNS)
Site de publication 2 : The Algemeiner
URL du site 1 : jns.org
URL du site 2 : algemeiner.com
URL de l’article 1 : jns.org/latest-articles/2017/11/14/trumps-mideast-peace-plan-takes-shapeand-its-not-good#.WgzRcVXiaUk=
URL de l’article 2 : algemeiner.com/2017/11/15/trumps-mideast-plan-is-bad-for-israel
Traduction : ‘Ami Artsi עמי ארצי
Date de traduction : 16 novembre 2017
Site de traduction : Israëlia ישראליה

Le plan de paix de Trump au Moyen-Orient prend forme, et il n’est pas bon pour Israël !

Photo credit : REUTERS/Jonathan Ernst

Les hauts responsables de l’administration Trump sont en train d’élaborer un plan pour la paix au Moyen-Orient. Sur la base des détails disponibles à ce jour, les amis d’Israël ont de bonnes raisons de s’inquiéter.

Selon un article en une du New York Times du 12 novembre, l’administration prépare ce qu’elle considère comme un «accord définitif» entre Israël et les Arabes « palestiniens ». Il semble y avoir deux phases au plan.

La première phase consistera en des «dispositions de renforcement de confiance» de part et d’autre. Le problème est qu’Israël devra faire de nouvelles concessions, alors que les « Palestiniens » seront invités à faire des choses qu’ils se sont déjà engagés à faire dans les Accords d’Oslo il y a 24 ans.

En d’autres termes, Israël sera obligé de payer encore pour le même tapis qu’il a acheté il y a plus de deux décennies.

Selon le Times, les mesures de «renforcement de confiance» qui incomberont à Israël incluront l’arrêt de la construction juive dans la majeure partie de la Judée et de la Samarie, s’engageant publiquement à créer un Etat palestinien et transférant des parties supplémentaires des territoires à « l’Autorité Palestinienne » (PA). Ces trois actions vont bien au-delà de ce que les Accords d’Oslo obligeaient Israël à faire.

Et quels gestes de «renforcement de confiance» « l’Autorité Palestinienne » sera-t-elle invitée à entreprendre ? « Reprise d’une coopération totale en matière de sécurité avec Israël » – ce que les Accords d’Oslo l’obligeaient déjà à faire; « Attendre que l’on cherche à obtenir une reconnaissance internationale » – ce que les Accords d’Oslo lui ont également demandé de faire; et «mettre fin aux paiements» des familles de terroristes palestiniens – ce qui est également une obligation d’Oslo, puisque les accords interdisent à « l’Autorité Palestinienne » de faire quoi que ce soit pour encourager ou inciter au terrorisme. Donner des récompenses financières pour le terrorisme encourage évidemment le terrorisme.

C’est juste la première phase du «plan définitif» de Trump. La phase deux est encore pire :

Le plan de Trump, selon le Times, sera « construit autour de la soi-disant solution à deux Etats qui a été au cœur des efforts de rétablissement de la paix pendant des années. »

Juste au moment où les amis d’Israël étaient optimistes quant au refus de l’administration Trump d’endosser publiquement le statut d’Etat palestinien, il semble que nos espoirs étaient déplacés.

À en juger par l’article du Times, l’administration actuelle travaille sous la même illusion que son prédécesseur – l’idée que la création d’un État palestinien est la clé de la paix.

Voici ce que cela signifie : Israël serait obligé de revenir à peu près aux lignes d’avant 1967, de sorte que le centre du pays ne soit que de 9 milles (14 km) de large. Les avions atterrissant et décollant de l’aéroport Ben Gurion seraient à portée de main de tout terroriste avec un missile lancé à l’épaule, se tenant à l’intérieur des frontières de la « Palestine ».

Un Etat palestinien souverain serait capable d’importer toutes les armes qu’il souhaite. Il pourrait également inviter des «volontaires» étrangers – c’est-à-dire des troupes iraniennes – et il n’y aurait rien qu’Israël puisse faire à ce sujet.

En outre, un Etat palestinien signifierait que la partie centrale de la patrie juive historique sera arrachée au peuple juif. Parfois, nous perdons de vue le fait que des villes telles que Shiloa’h, Shekhem (Naplouse) et ‘Hevron sont celles mentionnées dans la Torah, et non Tel Aviv ou Haïfa. Bien sûr, créer un État palestinien signifierait l’expulsion massive de centaines de milliers de Juifs de leurs foyers dans ces régions.

Qu’obtiendrait Israël en échange? Un bout de papier avec essentiellement les mêmes promesses sans valeur que les dirigeants palestiniens ont faites lors de la signature de l’accord d’Oslo.

Pas surprenant que l’envoyé de « l’Autorité Palestinienne » à Washington, ‘Husam Zomlot, ait été décrit dans le Times comme ne tarissant pas d’éloges sur l’initiative de Trump !
Si les Israel-haters de « l’Autorité Palestinienne » aiment le plan, vous pouvez parier qu’il sera problématique pour Israël.

Le fait est que les «plans de paix» américains n’ont jamais mené à la paix entre Israël et les Arabes et ne le feront jamais. Ce qu’il faut pour faire la paix, c’est que le monde arabe arrête de faire la guerre. Lorsque les dirigeants égyptiens et jordaniens ont compris, pour des raisons qui leur étaient propres, et non à cause d’un plan américain, qu’il serait dans leur intérêt de cesser de faire la guerre à Israël, des traités de paix ont rapidement suivi.

Les Arabes « palestiniens », cependant, sont encore accro à la stratégie de la signature d’accords de paix (Oslo, Gaza-Jéricho, Oslo II, Wye River) d’une main pendant qu’ils coninuen à faire la guerre de l’autre main.

L’administration Trump devrait s’assurer que « l’Autorité Palestinienne » honore les accords qu’elle a déjà signés. Cela ferait avancer la paix beaucoup plus loin que de faire circuler un autre pétard mouillé de plan de paix.

Stephen M. Flatow, est vice-président des sionistes religieux d’Amérique, et est un avocat dans le New Jersey. Il est le père d’Alisa Flatow, qui a été assassinée dans une attaque terroriste palestinienne parrainée par l’Iran en 1995.

 

 


Original title 1 : Trump’s Mideast peace plan takes shape—and it’s not good
Original title 2 : Trump’s Mideast Plan Is Bad for Israel
Date of publication 1 : November 14, 2017
Date of publication 2 : November 15, 2017
Author of the article : Stephen M. Flatow
Website of the publication 1 : Jewish News Service (JNS)
Website of the publication 2 : The Algemeiner
Address of the website 1 : jns.org
Address of the website 2 : algemeiner.com
Address of the article 1 : jns.org/latest-articles/2017/11/14/trumps-mideast-peace-plan-takes-shapeand-its-not-good#.WgzRcVXiaUk=
Address of the article 2 : algemeiner.com/2017/11/15/trumps-mideast-plan-is-bad-for-israel

 

Trump’s peace plan in the Middle East takes shape, and it’s not good for Israel !

Photo credit : REUTERS/Jonathan Ernst

Senior Trump administration officials reportedly are crafting a plan for Middle East peace. Based on the details that are available so far, friends of Israel have good reason for concern.

According to a front-page New York Times report on Nov. 12, the administration is preparing what it considers to be an “ultimate deal” between Israel and the « Palestinian » Arabs. There appear to be two phases to the plan.

Phase one will consist of “confidence-building provisions” by each side. The problem is that Israel will be expected to make new concessions, while the « Palestinians » will be asked to do things that they already committed to do in the Oslo Accords 24 years ago.

In other words, Israel will be forced to pay yet again for the same rug that it bought more than two decades ago.

According to the Times, the “confidence-building” measures Israel will be pressed to take will include halting Jewish construction in most of Judea and Samaria, publicly committing to creation of a Palestinian state, and handing over additional parts of the territories to the « Palestinian Authority » (PA). All three of those actions go way beyond what the Oslo Accords obligate Israel to do.

And what “confidence-building” gestures will the PA be asked to undertake?

“Resuming full security cooperation with Israel”—which the Oslo Accords already required it to do;

“holding off seeking further international recognition”—which the Oslo Accords also required it to do;

and “ending payments” to families of Palestinian terrorists—which is likewise an Oslo obligation, since the accords prohibit the PA from doing anything to encourage or incite terrorism. Giving out financial rewards for terrorism obviously encourages terrorism.

That’s just phase one of Trump’s “ultimate plan.”

Phase two is even worse. The Trump plan, according to the Times, will “be built around the so-called two state solution that has been the core of peacemaking efforts for years.”

Just when friends of Israel were feeling hopeful about the Trump administration’s refusal to publicly endorse Palestinian statehood, it appears that our hopes were misplaced.

To judge by the Times article, the current administration is laboring under the same delusion as its predecessor—the idea that creating a Palestinian state is the key to achieving peace.

Here’s what that means. Israel would be forced back to approximately the pre-1967 lines—so that the middle of the country would be just nine miles wide. Planes landing and taking off from Ben Gurion Airport would be within striking distance of any terrorist with a shoulder-launched missile, standing inside the borders of “Palestine.”

A sovereign Palestinian state would be able to important whatever weapons it wants. It could also invite in foreign “volunteers”—that is, Iranian troops—and there would be nothing Israel could do about it.

In addition, a Palestinian state would mean that the central part of the historic Jewish homeland will be torn away from the Jewish people. Sometimes we lose sight of the fact that cities such as Shiloa’h, Shechem (Nablus) and ‘Hevron are the ones mentioned in the Torah, not Tel Aviv or ‘Haifa. Of course, creating a Palestinian state there would mean the mass expulsion of hundreds of thousands of Jews from their homes in those regions.

What would Israel get in exchange? A piece of paper with essentially the same worthless promises that the « Palestinian » leadership made when the Oslo agreement was signed.

No wonder the « Palestinian Authority »’s envoy to Washington, ‘Husam Zomlot, was quoted in the Times as heaping praise on the Trump initiative !
If the Israel-haters of the « Palestinian Authority » love the plan, you can bet that spells trouble for Israel.

The fact is that American “peace plans” have never led to peace between Israel and the Arabs, and never will. What’s needed to make peace is for the Arab world to stop making war. When the leaders of Egypt and Jordan decided, for their own reasons—not because of any U.S. plan—that it would be in their interest to stop waging war against Israel, peace treaties soon followed.

The Palestinian Arabs, however, are still addicted to the strategy of signing peace accords (Oslo, Gaza-Jericho, Oslo II, Wye River) while continuing to wage war. The Trump administration should focus on getting the PA to honor the agreements it has already signed. That would advance peace a lot further than circulating yet another pie-in-the-sky peace plan.

Stephen M. Flatow, a vice president of the Religious Zionists of America, is an attorney in New Jersey. He is the father of Alisa Flatow, who was murdered in an Iranian-sponsored Palestinian terrorist attack in 1995.

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.